• La Patrouille de France à Mainfonds

    LA Patrouille de France sera à Mainfonds le Dimanche 2 Août !!!

    A la fois élégante et majestueuse, la Patrouille de France (PAF) conjugue rigueur, entraînement, concentration et enthousiasme. Les évolutions de la PAF impressionnent partout où elle se déplace, pas ses figures à la fois techniques et esthétiques. La Patrouille de France est constituée de personnel issu des différents cops de métiers de l’Armée de l’Air, du mécanicien au pilote, en passant par les secrétaires ou photographes. La même flamme brille dans les yeux de tous, celle de la fierté de représenter l’Armée de l’Air, l’aéronautique française, mais aussi la France. Volontaires pour cette mission, ils ont suivis des chemins différents avant d’arriver à Salon de Provence, mais leur expérience acquise sur le terrain n’empêche pas une profonde remise en question, pour se mettre en mode « Patrouille de France ».
    Chaque été, les spectateurs peuvent admirer les prouesses qu’exécutent les pilotes à bord de leur Alphajet au cours des différents meetings ou manifestations aériennes. Pour réaliser cette chorégraphie, les pilotes s’entraînent inlassablement au cours de la saison hivernale. Chaque figure, après avoir été conçue et minutieusement analysée au sol, est ensuite réalisée en vol. Lorsqu’elle est bien assimilée par tous, toute l’équipe ajoute des changements de formation, puis plus tard, les fumées blanches ou tricolores. La Patrouille enchaîne ensuite les différentes figures pour donner naissance à la série.
    Tonneaux, bombes, volutes, éclatements, autres surprises… ET TOP !!! 

  • Mainfonds-Aubeville Airport

    22 ans de meeting aérien et toujours des nouveautés !!! Dimanche 2 Août 2015, à l’occasion du grand meeting aérien à Mainfonds, venez découvrir la piste nouvellement crée. Plusieurs avions décolleront devant le public.
    Le Broussard largueur de parachutistes, fiable, maniable, robuste et nécessitant que peu d’entretien fut destiné à une grande variété d’usages, tant civils (dans le domaine agricole ou le loisir et le sport) que militaires : liaison, avec 6 sièges de passagers ; poste de commandement volant, avec un équipement radio ; observation, avec appareils photos embarqués ; sanitaire, avec une ou deux civières ; mitrailleur, avec arme automatique MAC 52 ; lance-grenades, ou largage de parachutistes. Il fut par conséquent employé de manière intensive et avec toute satisfaction pour le largage de parachutistes au cours de la guerre d’Algérie.

    Le Piper PA 18, fut développé après un succès mitigé des Piper PA-11, 12 et 14 entre les années 1949 et 1994. Il existe également en version militaire pour a reconnaissance et la liaison. Il se transforme également en hydravion lorsqu’il est équipé de flotteurs et peu atterrir en montagne lorsqu’il est équipé de skis.

    Le Nord 3200 est le prototype du Nord 3202 créé en 1954. En 1957, la France est pleinement engagée dans la guerre d’Algérie et le besoin en pilotes militaires est croissant. Rapidement, les Nord 3202 avec leur couleur jaune canari rejoignent l’Ecole de Spécialisation de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre et deviennent les principaux avions d’entrainement. Ils furent ensuite utilisé pour faire des démonstrations de voltige par les pilotes instructeurs de l’ES-ALAT en France et à l’étranger.

    Le Maule M 5235C, monoplan américain pouvant accueillir jusqu’à 4 passagers (dont le pilote), fut développé dans les années 1970. Surnommé le Strata Rocket, il mesure 7 mètres de long pour 9 mètre d’envergure environ.

  • Marchetti SF 260

    Le prototype du SF 260 a effectué son premier vol le 15 Juillet 1964. Dessiné par Stelio FRATI, il mariait un fuselage de F15 PICCHIO, équipé d’une bulle et de la voilure du F8L FALCO. C’est un avion bi-tri places aux formes très pures alliant l’élégance à l’exceptionnelle performance ainsi que de remarquables commandes de vol qui s’apparentent à celles d’un avion de chasse. Il autorise toute la voltige du premier cycle. Il a été fabriqué à plus de 1000 exemplaires et utilisé par différentes écoles de pilotage.

    Le F-260 C N°440 qui vous sera présenté à Mainfonds le 2 Août 2015 est sorti de chaîne en 1978 pour le compte de l’Armée de l’air Libyenne qui l’utilisera jusqu’en 1985. De 1986 à 1992 il vola ensuite sous les cocardes du Burkina Faso d’où il a été ramené par l’association ANTIC AIR. Son pilote, Raymond FRAPPOT vous le présente aujourd’hui entièrement restauré dans ses pleines couleurs avec ses codes et ses marquages d’origine de l’ARMEE de l’AIR BURKINABEE.

  • Des ballons a gaz à la Génétouze

    Une nouveauté cette année lors de l’inauguration de la 19ème Coupe d’Europe de Montgolfières sur le Circuit de Haute Saintonge à la Génétouze. Le décollage de deux ballons à gaz.

    Un ballon à gaz est constitué d’une enveloppe fermée remplie d’hydrogène ou d’hélium et tenue à la nacelle grâce à un filet. Ces gaz sont beaucoup plus légers que l’air ambiant et permettent donc au ballon de voler. Un lest de sable ou d’eau est réalisé de telle sorte que le ballon puisse être contrôlé. Pour monter, une partie de ce lest est larguée. Pour descendre, le gaz est libéré à partir d’une vanne située au-dessus du ballon. Pour arrêter la descente, plus de lest doit être abandonné.
    Plus il y a de lest qui peut être transporté, plus la durée du vol est longue. La flottabilité des ballons seront affectés par la température et des facteurs tels que des thermiques ou les ombres des nuages qui les fera monter ou descendre. Le ballon peut voler pendant des heures dans une masse d’air stable sans montée ou descente. Lorsque le soir s’approche le gaz de sustentation se refroidit, perd du volume et le ballon va commencer à descendre. Chaque soir, environ 80 à 100 kg de lest doivent être abandonnés. Chaque matin, le soleil réchauffe le gaz de sustentation et le ballon commencera à monter. Environs 700 kg de lest peuvent être emportés dans un ballon à gaz afin de subvenir aux besoins du vol. Des vols long-courriers d’une durée de plusieurs jours sont possibles. Le record absolu a été établi lors de la célèbre course de la Gordon Bennett en 1995 par l’équipe de Wilhelm Eimers et Bernd Landsmann à partir de la ville suisse de Wil près de Saint-Gall : ils sont restés en l’air pendant plus de 92 heures.

    Le 30 Juillet 2015, Thomas Monge et Xavier Waymel s’envoleront dans leurs ballons respectifs pour un vol qui devrait durer jusqu’au 31 Juillet à midi.

  • Des filles sur les ailes des avions : Les Wingwalkers

    La patrouille des WingWalkers, traduisez les marcheuses sur ailes, aux couleurs de la marque de montres BREITLING, revient cette année à Mainfonds. Avec une ambiance «thirties », la patrouille a retenu deux biplans à cockpits ouverts, suffisamment puissant pour évoluer en voltige et de taille imposante pour être bien vu des spectateurs. Une seule machine a été retenue, le Boeing Super-Stearman de 450 CV.

    Ce biplan a servi dans les années 30 à former bon nombre de pilotes militaires américains. Les figures de voltige effectuées comportent des boucles, tonneaux, oreilles, renversements, tonneaux barriqués, quart de tonneaux à la verticale, huit cubain, etc…

    Ces avions évolueront avec des fumigènes de couleur blanche afin de matérialiser la trajectoire du biplan. Les facteurs de charge enregistrés en évolution, allant de –2 G à +5 G, les vitesses vont de 80 km/h à 230km/h au maximum. Sur le plan supérieur le « WINGWALKER » effectuera un programme chorégraphique synchronisé, le but étant de montrer au public qu’il s’agit bien d’un être humain, là-haut, perché au sommet du biplan. Le dimanche 2 Août vous assisterez à une démonstration de danse aérienne par deux jeunes femmes sur les ailes de deux Boeing PT 17.

    http://www.aerosuperbatics.com/

  • L’équipe de voltige de l’armée de l’air

    Rigueur, exigence et sécurité sont les maîtres mots de cette discipline où aéronautique et sport extrême se mêlent.

    L’homme et sa machine évoluent de pair grâce aux évolutions techniques et à l’entrainement des pilotes afin de présenter un programme esthétiquement intéressant, impressionnant et plaisant.

    Ces derniers effectuent un programme constitué de figures imposées ou libres qui demandent technicité, résistance physique et ténacité ; tout cela dans un espace aérien délimité d’un kilomètre cube et à une altitude minimale de 100m sol.

    http://www.equipedevoltige.org/

  • Le Rutan Long-Ez

    Le Rutan Long-EZ est un avion canard biplace conçu par l’ingénieur américain Burt Rutan pour la construction amateur. Dérivé du VariEze, le Long-EZ effectua son premier vol le 12 juin 1979. Les liasses de plans ont été commercialisées à partir de 1980. En 2005, approximativement 700 Long EZ’s étaient immatriculés aux USA. L’avion est conçu principalement pour le voyage, pour des vols de longue distance avec une faible consommation : il peut voler plus de 10h sur 2500 km avec 190 litres de carburant. Il sera à Mainfonds le Dimanche 2 Août avec aux commandes, le pilote Kévin Ropars.