Avions, hélicoptères, patrouilles présents à Mainfonds cette année !

  • Le Zlin 526

    Le Zlin 526 est un avion dessiné en 1959 par Zlin Aircraft. Cet avion Tchèque, possédant un moteur de 160ch fut utilisé comme avion de sport pour faire des acrobaties. L’avion qui vous sera présenté le 6 Août à Mainfonds à d’abord servi à Carcassonne pour la formation d’instructeurs, il passa par Laval, Vannes puis Guéret Saint Laurent. Pour finir, Jacques Habert l’a acquis en 2011 alors qu’il avait plus de 1500h de vols au compteur. Il vous le présentera en atterrissant à Mainfonds.

  • Le Nord 1101

    Premier avion de la flotte de l’escadrille du souvenir, il est arrivé à Niort en 1995. Cet avion est un quadriplace militaire qui a une vitesse de croisière de 300km/h. C’est en 1945 que l’avion fut construit en série en France. Actuellement moins de 5 sont en état de vol. Après une restauration complète, il vous sera présenté et atterrira devant vous le Dimanche 6 Août à Mainfonds.

  • Le NC858-S

    Arrivé en 2001 à l’état d’épave, le NC858-S de l’Escadrille du Souvenir a été complètement restauré en 5 ans et a recommencé à voler en 2005. Ce biplace d’école et de reconnaissance à un moteur de 90ch pour une vitesse de croisière de 145km/h. Une centaine d’exemplaire de cet avion ont été construits dans les années 1950. Il se présentera à vous le Dimanche 6 Août à Mainfonds et se posera sur la piste.

  • Couteau Delta : la nouvelle équipe de démonstration de l’armée de l’air

    A la fin de la saison 2016, l’Armée de l’Air a du dire adieu à la mythique patrouille des Ramex Delta qui évoluaient sur mirage 2000N. Elle fut aussitôt remplacée par une nouvelle team : les Couteaux Delta sur mirage 2000D présentée officiellement par l’Armée de l’Air le 23 Février 2017. Le mirage 2000 D est un avion de chasse conçu par Dassault à la fin des années 1970. Dérivé du Mirage 2000 N, c’est le fer de lance des avions d’attaques au sol. Son premier vol se déroula en 1991 ; aujourd’hui il permet d’emporter et d’utiliser tous les types d’armements conventionnels en service dans l’Armée de l’Air Française. D’une longueur de 14m, il a une masse maximale (avec armement et carburant) de plus de 16 tonnes et peut atteindre les 2340 km/h.

    Cette jeune patrouille, ambassadrice de l’Armée de l’Air au même titre que les autres, est un outil indispensable pour faire valoir l’action de l’Armée de l’Air et représenter aux yeux du grand public ses unités opérationnelles. 4 hommes appartenant à l’escadron de chasse 3/3 Ardennes de la Base Aérienne 133 de Nancy font vivre ce duo de mirage lors d’une présentation tactique : Elvis (pilote leader), Pastif (navigateur leader), San (pilote équipier) et Axel (navigateur équipier). Ils vous feront une présentation le Dimanche 6 Août 2017 à Mainfonds  !

    Attention  ! Ecoutez, regardez et vibrez au son de leurs moteurs  !

  • FLYINGBULLS – Czech Aerobatics Team

    Flying Bulls : nouvelle saison, première venue en France.

    C’est une patrouille qui nous arrive de République Tchèque, ils ne sont jamais venue en France, ils parcourent l’Europe pour présenter leur show aérien.

    La discipline maximale, la concentration, les compétences, la confiance et le travail d’équipe sont essentiels au succès de la Flying Bulls Acrobatic team.
    Les pilotes sont souvent appelés « acrobates aériens » sont soudes dans leurs spectacles aériens en une seule unité.

    Ils présentent un spectacle unique au monde à 4 avions, figure à 4 mais en solo et également en duo avec des figures miroirs exceptionnelles
    Jusqu’à présent, ils étaient un groupe de voltige de renommée mondiale «The Flying Bulls Aerobatic team», mais maintenant, les pilotes Stanislav Čejka et Jan Rudzinskij se tournent vers les spectacles aériens avec Miroslav Krejci, membre de longue date de l’équipe et Jan Tvrdík

  • FLYINGBULLS – Hélicoptère de Voltige BO105

    Flying Bulls  : Le seul hélicoptère de voltige au monde.

    Cette démonstration nous arrive d’Autriche des Hangars majestueux des FLYINGBULLS.

    2400 kg – volés à l’envers, est-ce possible ?

    Du gâteau pour le BO105. C’est le seul hélicoptère adapté pour les acrobaties aériennes à ce jour, avec beaucoup d’astuces dans sa manche. C’est en 1963 que la MBB Company a commencé à travailler avec l’idée de construire un hélicoptère dans la classe de 2 tonnes, basé sur une idée fascinante qui a révolutionné les systèmes de rotor et a créé un tout nouveau type d’avion.

    En tant que premier hélicoptère léger au monde, le BO105 a été équipé de deux moteurs, d’un système hydraulique double ainsi qu’une double alimentation électrique. Ces innovations ont ouvert la voie à des acrobaties aériennes.

    L’hélicoptère est exceptionnel pour la voltige mais son pilote est extraordinaire et offre un show de voltige unique au monde.

    Très sollicité dans le monde, c’est un honneur et une chance de pouvoir accueillir cette animation, il n’est jamais venue en France pour un spectacle en publique.

  • Push Pull – Avion de collection

    Séquence Passion – Patrimoine :
    Le  Cessna Skymaster   est un avion bimoteur américain de type « Push-Pull » construit dans les années 1960. L’appareil a été produit par Cessna mais aussi par  Reims Aviation.

    La configuration  push-pull   de moteurs d’avion à hélices se caractérise par une paire de moteurs à hélice situés sur le même axe. Le moteur avant est équipé de l’hélice tractive  qui équipe la plupart des avions, tandis que le moteur arrière est équipé d’une  hélice propulsive. Cette configuration est parfois appelée moteurs en tandem

    Avantage de cette configuration

    • L’alignement des deux moteurs réduit la  trainée  aérodynamique par rapport à deux moteurs installés classiquement chacun dans un capot fixé sur l’aile. Pour une même puissance de moteurs installés, un avion en configuration push-pull fera preuve d’une vitesse maximum plus élevée et d’une consommation de carburant plus faible.
    • Quand un des deux moteurs tombe en panne, la poussée reste centrale (même si elle est réduite). À l’inverse, dans le cas d’un bimoteur avec des moteurs sur les ailes, en cas de panne d’un moteur, la poussée est non seulement réduite mais déséquilibrée car du seul côté du moteur encore en fonctionnement.

    C’est Raymond FRAPPOT qui viendra présenter cet avion, il vient de passer plus d’un an a restaurer cet avion qui n’était plus en état de vol. Des jours, des mois de travail et le travail est réussi.

    Il faut mettre en avant tous ces passionnés du patrimoine aéronautique et leur donner la possibilité de montrer leur avions