Avions, hélicoptères, patrouilles présents à Mainfonds cette année !

  • Push Pull – Avion de collection

    Séquence Passion – Patrimoine :
    Le  Cessna Skymaster   est un avion bimoteur américain de type « Push-Pull » construit dans les années 1960. L’appareil a été produit par Cessna mais aussi par  Reims Aviation.

    La configuration  push-pull   de moteurs d’avion à hélices se caractérise par une paire de moteurs à hélice situés sur le même axe. Le moteur avant est équipé de l’hélice tractive  qui équipe la plupart des avions, tandis que le moteur arrière est équipé d’une  hélice propulsive. Cette configuration est parfois appelée moteurs en tandem

    Avantage de cette configuration

    • L’alignement des deux moteurs réduit la  trainée  aérodynamique par rapport à deux moteurs installés classiquement chacun dans un capot fixé sur l’aile. Pour une même puissance de moteurs installés, un avion en configuration push-pull fera preuve d’une vitesse maximum plus élevée et d’une consommation de carburant plus faible.
    • Quand un des deux moteurs tombe en panne, la poussée reste centrale (même si elle est réduite). À l’inverse, dans le cas d’un bimoteur avec des moteurs sur les ailes, en cas de panne d’un moteur, la poussée est non seulement réduite mais déséquilibrée car du seul côté du moteur encore en fonctionnement.

    C’est Raymond FRAPPOT qui viendra présenter cet avion, il vient de passer plus d’un an a restaurer cet avion qui n’était plus en état de vol. Des jours, des mois de travail et le travail est réussi.

    Il faut mettre en avant tous ces passionnés du patrimoine aéronautique et leur donner la possibilité de montrer leur avions

  • Marchetti SF 260

    Le 15 Juillet 1964, le prototype du Marchetti SF 260 a effectué son premier vol. Dessiné par Stelio FRATI, il mariait un fuselage de F15 PICCHIO, équipé d’une bulle et de la voilure du F8L FALCO. C’est un avion bi-tri places aux formes très pures alliant l’élégance à l’exceptionnelle performance ainsi que de remarquables commandes de vol qui s’apparentent à celles d’un avion de chasse. Il autorise toute la voltige du premier cycle. Il a été fabriqué à plus de 1000 exemplaires et utilisé par différentes écoles de pilotage.

    Raymond FRAPPOT vous présentera le Dimanche 6 Août 2017 le Marchetti F-260 C N°440. Sorti de chaîne en 1978 pour le compte de l’armée Lybienne qui l’utilisera jusqu’en 1985, ce Marchetti volera ensuite sous les cocardes du Burkina Fasso de 1986 à 1992. Pour finir, il sera ramené en France par l’association ANTIC AIR. Il vous sera présenté entièrement restauré dans ses pleines couleurs avec ses codes et ses marquages d’origine de l’Armée de l’Air Burkinabée.

  • Le Broussard

    Le Broussard largueur de parachutistes est un avion fiable, maniable et robuste Il ne nécessite que peu d’entretien et fut destiné à une grande variété d’usages, tant civils (dans le domaine agricole ou le loisir et le sport) que militaires : liaison, avec 6 sièges de passagers ; poste de commandement volant, avec un équipement radio ; observation, avec appareils photos embarqués ; sanitaire, avec une ou deux civières ; mitrailleur, avec arme automatique MAC 52 ; lance-grenades, ou largage de parachutistes. Il fut par conséquent employé de manière intensive et avec toute satisfaction pour le largage de parachutistes au cours de la guerre d’Algérie.

  • Pascale Alajouanine : championne d’Europe et vice championne du Monde

    Alors qu’elle ne commence à piloter qu’à l’âge de 27 ans, Pascale Alajouanine obtient rapidement de bons résultats. Seconde de la Coupe Espoirs en 1985 et troisième de la Coupe Desavois en 1987, elle devient alors championne de France biplace. Encouragée et aidée par des sponsors qui lui fournissent un Cap 231 puis un Cap 232, appareils plus performants, elle peut désormais aborder les compétitions internationales. Championne du monde par équipe en 1994, elle est sacrée championne de France en individuel à Montluçon en 1995 et cette même année championne d’Europe en Tchéquie. Puis, après de nombreuses médailles dans les différents programmes de compétitions internationales et deux nouveaux titres de championne de France (1996 et 2000), elle réalise un nouveau doublé en 2002 : championne de France à Bordeaux et championne d’Europe en Lituanie. Un nouveau titre de championne de France en 2004 à Jonzac réalimente sa motivation et elle est sacrée en juin 2005 vice-championne du Monde en programme libre en Espagne. Elle affectionne particulièrement les programmes libres mais aussi inconnus (disputés sans entraînement et donnés quelques heures avant l’épreuve), logique pour une femme éprise de liberté et de sensations fortes.

  • Le Dauphin de la Marine Nationale

    Cette année, la Marine Nationale fera une démonstration de son hélicoptère le Dauphin. Cet hélicoptère est un moyen polyvalent conçu par la société française Sud-Aviation pour succéder à l’Alouette III. Développé par la Société nationale industrielle aérospatiale, dont la division hélicoptère est devenue en 1992 la branche française d’Eurocopter, il a fait l’objet de développements civils et militaires.

    Le Dauphin a aussi donné naissance à la famille d’appareils de combat Eurocopter Panther puis à une nouvelle génération d’appareils civils désignés EC155. La Marine nationale l’utilise depuis 1991 pour des missions de service public et de sauvegarde à bord des porte-avions. A bord de ce dernier, l’hélicoptère de sauvegarde, le Dauphin, baptisé depuis toujours « Pedro » va prendre sa position de sauvetage à une centaine de mètres du porte-avions, travers bâbord pour surveiller les avions en finale.

    De nuit, sa position est sur le travers tribord pour ne pas gêner avec ses feux les avions qui approchent. A son bord, se tient un plongeur équipé, prêt à être mis à l’eau pour secourir un pilote en cas de crash ou d’éjection.

    Il fera une démonstration de sauvetage dans les prés de Chez Charron.

    http://www.defense.gouv.fr/marine/decouverte/equipements-moyens-materiel-militaire/aeronefs/dauphin